geek & balsamique


BLOG CULINAIRE


Pourquoi je suis devenue végétarienne

Publié par Delphine le

Après quelques années de flexitarisme pendant lesquelles Mr.Geek et moi avons progressivement réduit la viande, les yaourts, le lait, le fromage, les gâteaux industriels, les fast food... nous avons prit la décision de devenir végétariens.
Depuis début mai 2017 nous ne consommons plus ni viande ni poisson que se soit à la maison ou à l'extérieur.

Pourquoi être passés de flexitariens à végétariens ?

Pour essayer de changer réellement les choses !
Certes diminuer sa consommation de produits d'origine animale est très positif et c'est mieux que rien. C'est d'ailleurs ce que nous avons fait pendant longtemps. C'est pourquoi je ne critiquerais jamais quelqu'un qui en consomme. Chacun vis sa vie comme il l'entend. Certains, comme moi, auront le déclic d'autres ne l'auront peut-être jamais. C'est un fait.
Et si cet article peut faire réfléchir ne serait-ce qu'une seule personne sur le sujet, alors je me lance !



J'ai décidé de passer le cap du végétarisme pour 3 grandes raisons


1 - Pour une raison éthique

Petite j'ai été élevée en centre ville et je n'ai jamais eu d'animal de compagnie à la maison. Je crois que je ne réalisais pas vraiment ce que j'avais dans mon assiette. Manger de la viande était un acte normal. Cela paraît même plus normal d'en manger que de ne pas en manger (seuls 2% des français sont végétariens).
Sauf qu'à force de voir des reportages sur la souffrance animale et sur les abattoirs j'ai commencé à réaliser que ces animaux, qu'on considère comme notre propriété, naissent, "vivent" et meurent pour assouvir nos envies barbares et surtout sont des êtres doués de sentiments. Qu'ils soient terrestres ou marins ces animaux ont un système nerveux semblable au notre.

Je dis "vivent" mais ce n'est pas le mot juste. Selon les animaux (vaches, cochons, moutons, poules...) il sont maltraités, torturés, mal nourris, séparés de leurs bébés, inséminés, castrés. Leurs conditions de vies sont épouvantables
Vous allez me dire qu'il existe des élevages respectueux des animaux où ils sont élevés en prairie et nourris de bonnes céréales. Oui c'est vrai. Mais c'est une minorité et à la fin ces animaux finissent de la même manière. égorgés, gazés ou électrocutés et finissent en morceaux dans des barquettes.

"Si les abattoirs avaient des vitres nous serions tous végétariens, mais ils n'en ont pas, car qui voudrait voir ça ?" Earthling


2 - Pour une raison santé

On nous a toujours dit que manger de la viande et du poisson était bon pour la santé. Manger de la viande pour être fort, pour ne pas manquer de protéines, pour avoir du fer et j'en passe. Et si la viande était plus nocive que bénéfique ?
Les poissons sont gavés de métaux lourds et de résidus de pesticides. Tout comme la viande que l'on mange qui est, quant à elle, bourrée d'antibiotiques, d'hormones de croissance et de pesticides. Elle est aussi trop grasse, trop acide et non adaptée à notre intestin herbivore.
De nombreuses études scientifiques ont d'ailleurs démontré que la consommation de viande a un lien direct avec les maladies cardiovasculaire, les attaques cérébrales, le diabète, l'hypertension, certains cancers et évidemment l'obésité !


3 - Pour une raison écologique

Alors là c'est juste incroyable et ça me fait froid dans le dos. La planète va très mal et la première cause de réchauffement climatique n'est pas les énergies fossiles mais l'élevage animal.
L'élevage est responsable à plus de 90% de la déforestation amazonienne. Forêt qui pourrait ne plus exister dans quelques années seulement. On nous parle de l'huile de palme du Nutella ou des emballages des barbies... Pourquoi ne nous parle t-on pas de l'élevage des bêtes ? Il induit aussi une surconsommation d'eau ahurissante (la production d'1 steak = laisser sa douche couler pendant plus d'1 mois!).
Un végétarien roulant en 4x4 serait donc plus écolo qu'un omnivore roulant à vélo.



Bien plus qu'un changement d'alimentation c'est une prise de conscience. Ouvrir les yeux m'a soulagé d'un poids que je ne mesurais pas. 

Je ne suis qu'au début d'un long chemin puisque la logique des choses serait de continuer sur ma lancée en devenant végétalienneA vrai dire j'y pense sérieusement afin d'être en accord total avec mes nouvelles convictions. Là je dois bien avouer que la pression sociale (famille, amis, restaurants...) n'aide pas. Je me considère malgré tout végétarienne à tendance végane puisqu'à la maison les produits d'origine animale ont désertés le frigo et les placards (ou presque, j'avoue il nous reste des tablettes de chocolat au lait).
J'y vais donc à mon rythme et ce n'est pas si difficile qu'il n'y parait.

Je ne ressens aucune frustration réelle lorsque je vois dans l'assiette de mes collègues de délicieuses pâtes carbonara pleines de lardons, de crème et de fromage. Aucune frustration non plus les jours de barbecue en famille lorsque ça sent bon la saucisse grillée. Vous voulez savoir pourquoi ? Pour deux raisons. D'abord car il existe de délicieuses alternatives végétales si on le souhaite et surtout car si on prend la décision de devenir  végétarien c'est qu'on croit en cette cause. Désormais je ne vois plus un steak de manière appétissante mais comme un bout de cadavre animale destructeur pour la planète et pour notre corps. Cela aide croyez-moi !

Je peux cependant comprendre que les débuts du végétarisme peuvent être difficiles. Mr.Geek, bien que convaincu, salive à la moindre odeur de barbecue ou devant des tranches de saucisson lors des apéros. Arrêter la viande alors qu'on est conditionnés à en manger depuis l'enfance est un sacré changement. C'est donc normal d'être tenté. Mais il ne cède pas et ne cédera pas, c'est le plus important.

Je n'écris pas cet article pour donner des leçons (encore une fois, il y a quelques semaines je n'étais pas végétarienne) mais pour exposer, principalement à mes amis et à ma famille, mes raisons et mes convictions. Cet article me fait du bien aussi à moi puisqu'il me permet de mettre à plat toutes mes idées.

Un autre facteur m'a énormément aidé à devenir végétarienne, c'est la multitude de documentaires sur le sujet que j'ai pu regarder. Cela fera l'objet d'un autre article où je tenterai de répertorier toutes ces pépites qui m'ont permis d'ouvrir les yeux et d'être désormais en accord avec moi même.



Tout aussi bon

Le coin des commentaires

3
Les petits plats de Béa
C'est bel article qui permet de comprendre les convictions de certains. Bonne journée
delphine
Merci pour ce bel article, je ne suis pas végétarienne, mais je comprends tout à fait ton point de vue..
Bises et bonne journée
papillonmyosotis
Bien beau billet explicatif :)

* Champs obligatoires